vendredi 21 décembre 2018

Et voici la couverture finale du Chant mortel du Soleil, par Guillaume Sorel.  
À paraître en avril 2019 aux éditions Albin Michel !

Il s’appelle Araatan, il est le Grand Qsar. On le surnomme la Montagne car il est haut comme deux hommes, large comme un auroch. Le destin de ce géant est de mener son peuple de cavaliers sur la route de la Toute Fin : achever l’extermination totale des dieux. Une seule divinité a survécu à leur déicide  : celle de la cité d’Ishroun. Pour abattre les murailles d’Ishroun et éteindre le culte de la Première Flamme, Araatan se donne un an.

Elle s’appelle Kosum. Née esclave, elle était la meilleure dresseuse de chevaux des plaines. Pour avoir tenté de castrer le fils de son maître, elles a été enchaînée nue à une tour pleine de morts. Alors qu’elle attend résignée le baiser mortel du gel, quatre cavaliers la délivrent. Ces hommes durs retournent auprès du Grand Qsar. Kosum, qui croyait mettre un pied dans la guerre, va entamer un tout autre voyage.

https://www.albin-michel-imaginaire.fr/

samedi 1 décembre 2018

Causeries au 108

L'association orléanaise Traces du Temps qui passe me fait l'insigne honneur de me convier à la quatrième édition de leurs rencontres littéraires. Je serai donc au 108 le jeudi 20 décembre, à 19h, en compagnie de l'ami Bernard Henninger, pour causer livres, entre autres choses. 

Avec la participation de la Compagnie des Serres Chaudes, qui liront quelques passages de nos textes.

… Et détail qui a son importance : on me dit qu'au 108, la bière n'est pas chère...

https://le108.org/
45000 Orléans